Erasmus+

Erasmus+ est un programme de l’Union Européenne permettant aux élèves qui souhaitent effectuer un stage à l’étranger de bénéficier du financement prenant en charge le transport, l’hébergement, la restauration…

Depuis 2013, le Lycée Victor Lépine fait partie du projet académique de mobilité individuelle en formation professionnelle regroupant un grand nombre d’établissements dans l’académie. À ce titre, il dispose de bourses Erasmus+ permettant aux élèves motivés, engagés dans l’ouverture internationale et souhaitant développer leurs compétences/connaissances à l’étranger (linguistiques, professionnelles, culturelles) de vivre une expérience de trois ou quatre semaines dans une ville européenne. À ce jour, 33 pays européens participent au programme Erasmus+ (les 28 pays membres de l’Union européenne + l’Islande, le Liechtenstein, la Norvège, la Macédoine, la Turquie).

Des enseignants et autres membres du personnel du lycée bénéficient également de bourses Erasmus+ pour se former dans des établissements scolaires ou entreprises et découvrir d’autres façons d’enseigner et d’autres savoir-faire afin d’enrichir leurs pratiques pédagogiques et de transmettre les connaissances acquises lors de ses formations à leurs élèves.

2-CERTIFICATIONS LIEES AU PROGRAMME ERASMUS

Épreuve validant les résultats d’une période de formation effectuée dans un État membre de l’Union européenne, de l’Espace Économique Européen (EEE) ou de l’Association Européenne de Libre-échange (AELE), dans le cadre de la préparation du baccalauréat professionnel.

Objectifs de l’épreuve

L’épreuve a pour objectif l’évaluation des acquis d’apprentissage obtenus à l’occasion du séjour. Elle prend en compte les dimensions professionnelles et culturelles des situations rencontrées par le candidat. Les compétences évaluées sont celles qui sont décrites dans le référentiel ci-dessous.

Modalités de l’évaluation

L’épreuve comprend deux parties :

  • la première partie se déroule dans le pays étranger, à l’issue de la période de mobilité
  • la deuxième partie se déroule en France, au plus tard trois mois après le retour du candidat.

1ère partie

L’évaluation porte sur les compétences C1 et C3 du référentiel. Elle se déroule dans l’organisation professionnelle où l’élève réalise son stage, par le tuteur, avec comme support une grille d’évaluation.

2ème partie

L’évaluation porte sur les compétences C2, C4, C5 et C6 du référentiel. Elle se déroule au lycée. Elle consiste en un entretien de 20 minutes avec une commission composée de deux enseignants, l’un de la discipline professionnelle de la spécialité de baccalauréat professionnel préparée, l’autre d’une discipline générale enseignée dans la formation. Les évaluateurs peuvent être des enseignants du candidat ou non.

L’épreuve comprend une présentation par le candidat de l’environnement professionnel rencontré et d’un élément d’ordre culturel vécu ou observé au cours de son séjour à l’étranger. Cette présentation, d’une durée de 10 minutes,  prend appui sur un support réalisé par le candidat sous forme écrite (dossier de 10 pages maximum, annexes incluses) ou sous forme numérique (diaporama de 10 diapositives maximum).

À l’issue de la présentation, les évaluateurs échangent avec le candidat sur les comparaisons que celui-ci est appelé à faire entre les pratiques présentées dans l’exposé et les pratiques françaises relevant des mêmes  domaines. L’interrogation peut être élargie aux autres activités, professionnelles et culturelles, rencontrées par le candidat.

Les critères de l’évaluation sont les suivants :

  • précision de la description de l’élément d’ordre culturel et de l’environnement professionnel présentés
  • pertinence de la comparaison entre pratiques étrangères et françaises
  • distanciation par rapport aux situations vécues et observées à l’étranger et par rapport à ses propres pratiques professionnelles et culturelles.

Notation

La notation de l’épreuve est réalisée par les évaluateurs désignés pour la deuxième partie décrite ci-dessus :

  • la première partie est notée sur 8 points sur la base de la grille d’évaluation renseignée par le tuteur du pays étranger
  • la seconde partie de l’épreuve est notée sur 12 points.

Attestation dénommée, jointe au baccalauréat professionnel, destinée aux élèves de terminale, indiquant qu’ils ont effectué leur période de formation en milieu professionnel ou leur stage dans le cadre d’un parcours européen de formation.

L’évaluation est organisée par le lycée à l’issue de la période de formation en milieu professionnel. Au cours de cette évaluation, le candidat présente un dossier pendant environ 10 minutes. Ce dossier fait ensuite l’objet de questions posées au candidat pendant un temps équivalent. La présentation du dossier est effectuée dans la langue étrangère du lieu d’accomplissement de la mobilité.

Les candidats n’ayant pas obtenu le diplôme peuvent choisir de conserver le bénéfice de l’évaluation pendant une durée de 5 ans.

Capacités et compétences visées

Les candidats devront être capables de rendre compte d’une activité professionnelle en rapport avec l’identité européenne ou avec la dimension européenne du métier.

Le candidat présentera, dans la langue étrangère du lieu de la mobilité, la période de formation en milieu professionnel. Il devra, en outre, décrire l’organigramme simplifié de l’entreprise d’accueil et son activité. Une partie du compte rendu devra être rédigée dans la langue étrangère précitée.

Par leurs questions, les évaluateurs s’assureront, notamment, que :

  • le candidat connaît l’Europe, son histoire, sa géographie et ses institutions et plus particulièrement celles du pays européen, lieu de la période de formation en milieu professionnel. Les questions et les réponses seront faites dans la langue du pays
  • le candidat est capable de communiquer oralement dans la langue, dans une situation linguistique aussi authentique que possible, de comprendre et d’exécuter des consignes dispensées dans la langue précitée, soit sur le lieu de travail, soit dans le cadre de vie
  • le candidat est capable de rendre compte dans la langue étrangère précitée des pratiques de l’environnement professionnel observées lors du séjour à l’étranger.

3- MOBILITES : Des élèves bénéficient d’une bourse pour effectuer leur période de formation en milieu professionnel en Europe

NORVEGE

BERGEN 2015-2016

Découvrir notre partenaire le lycée Amalie Skram Skole de Bergen (Norvège)

Depuis 2013, le lycée Amalie Skram Skole est un de nos partenaires privilégiés. Nos liens se sont tissés à travers des projets divers et variés :

En 2015, le lycée Victor Lépine accueille pendant 3 jours une enseignante du lycée Amalie Srakm, en formation.

3 enseignants se forment également au Lycée Amalie Skram pendant une semaine.

Mobilité pour 9 élèves de terminale bac pro GA :

-Mobilité Professeurs : 3 enseignants se forment pendant 1 semaine dans un lycée norvégien
(FRANÇOIS BADIALI, ISABELLE LAJOIE, ARNAUD ROQUIER –
LYCEE AMALIE SKRAM SKOLE
-Accueil d’une enseignante norvégienne du lycée Amalie Srakm Skole de Bergen (Norvège)
LYCEE AMALIE SKRAM SKOLE en formation.

ANGLETERRE

HASTING  : 2015-2016

Mobilité de 3 semaines (PFMP) pour
3 élèves de Bac Pro Gestion Administration

AGENCE BREAKAWAY

PETERBOROUGH : 2017-2018

Mobilité de 3 semaines pour 6 élèves de terminale bac pro GA 

AGENCE EUROSTAFF

PORTSMOUTH : 2018-2019

Mobilité de 3 semaines pour 7 élèves de Terminale Bac Pro Gestion Administration

AGENCE TELLUS

ESPAGNE Barcelone

AUBERGE DE JEUNESSE INOUT HOTEL/ECOLE SPECIALISEE

Mobilité de 3 semaines (PFMP)pour 2 à 4 élèves

2015-2016 / 2016-2017 / 2017-2018

REPUBLIQUE TCHEQUE

2016-2017

Mobilité de 2 personnels du lycée formation et rencontre de professionnels (MMES SYOUM-BEDOS – DDFPT ET MME TROCHU PROVISEUR )

2017-2018 :ENTREPRISE MONLINE DESIGN : 2 ELEVES

Mobilité de 4 semaines -PFMP pour 2 élèves de Terminale Bac Pro Tapissier Ameublement

2018-2019 : ENTREPRISES MONLINE DESIGN ET LUMCO : 4 élèves

Mobilité de 4 semaines -PFMP pour 4 élèves de Terminale Bac Pro Tapissier Ameublement

Plus d’informations…

  • Les élèves sont accompagnés par des enseignants, à l’aller et au retour de leur séjour à l’étranger. Les stages à l’étranger sont évalués au même titre que ceux réalisés en France et comptabilisés dans les 22 semaines en milieu professionnel obligatoires pour l’obtention du baccalauréat.
  • Financement : en plus des bourses Erasmus, les élèves peuvent bénéficier de la bourse Pass Monde de la région Normandie (entre 280 et 880 €) https://passmonde.normandie.fr/